Partagez | 
 

 Harvey Bullock

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

« Harvey Bullock »
I believe in Coffee


Messages :
109
Localisation :
Dans mon bureau au GCPD
Emplois :
Regarde mon insigne cowboy
Leit motive :
Te voir en cage me détend

MessageSujet: Harvey Bullock   Mar 17 Fév - 0:54


   
Harvey Bullock
"C'est ma ville et je suis prêt à me battre pour elle"
 

   
Je m'appelle Bullock Harvey, mais me fait parfois appeler Le Bulldog. J'ai actuellement 42 ans et je suis divorcé avec pas mal de nanas. Je suis un gothamites de naissance et j'habite à Downtown. Je suis un membre unique et à part entière du GCPD. Au quotidien, je travaille comme flic dans la Crim'. Ne le dites à personne, mais ma plus grande peur est de mourir comme un con, seul, sur le sol d'une ruelle pendant qu'on me fait les poches.


   
physique
- T'as pris du gras ou tu as juste trop mangé Bullock ?
- Oh la ferme, ducon.


   Bullock a une carrure parfaite pour son métier. Il est le parfait stéréotype du policier américain. Il était fait pour être flic. Il est imposant avec son un mètre soixante-quinze et son fort physique. On ne peut s’empêcher d'éprouver du respect et du mépris tout à la fois en le voyant. C'est exactement ce qu'il veux dégager lorsqu'il traite avec les criminels ou avec les suspects qu'il appréhende. Il est en surpoids mais cela ne lui pose aucun soucis. Cela embêtait plus ses ex-compagnes qu'autre chose qui l’embêtaient en le forçant à faire un régime. Il aime beaucoup trop les beignets et le fast-food malheureusement. Sa mâchoire est puissante, brutale même. Quand il ouvre la bouche, ses répliques sont vulgaires et cassantes. Il a une bouche qui semble dire qu'il va vous dévorer si vous tombez sur lui lors d'une arrestation. Il possède également de grosses mains, comme des pattes ; des pattes qui aiment caresser les femmes et battre les méchants. Malgré son physique de brute, il possède un visage extrêmement expressif. Surtout ses yeux, bleus par ailleurs. Il semble toujours avoir l'air triste, avec ses légers sourcils qui lui tombent doucement au fur et à mesure des années. Est-ce un Bulldog ou un nounours ? Le passage du temps commence à se faire sentir sur sa figure, recouvrant sa face de rides. Une légère barbe poivre sel termine son visage, encadré par une masse de chevelure brune mal coiffé.

Habituellement, il masque ses cheveux d'un chapeau sombre. Il ne semble pas être l'homme le plus hygiénique du monde, portant parfois pendant plusieurs jours la même chemise blanche -qui ne l'est plus tout à fait avec le nombre de truc qu'il renverse dessus. Il porte également un éternel manteau de cuir, qu'il garde avec une certaine affection, étant un cadeau de sa première épouse. Il porte également et systématiquement une cravate sombre. Il ne semble avoir aucune fantaisie vestimentaire ni même y prendre un soin particulier. Il s'habille et part bosser, point.

caractère
- Tu t'es levé du mauvais pied, Bullock ?
- Toi, ta gueule. ET OU EST PASSE MON CAFE BORDEL !


   Bullock n'est pas un génie ni un idiot non plus, il est prudent. C'est un homme d'action, qui utilise ses poings plutôt que sa tête pour régler les conflits mais il n'est pas suicidaire pour autant. Il a compris que Gotham ne lui laisserait aucun cadeau s'il faisait un seul faux pas. Si la ville était violente, alors il le serait aussi. Autant avec sa bouche qu'avec ses poings. Il est vulgaire sur toute mesure, autant avec ses amis et collègues mais il est encore pire avec les criminels et les suspects qu'il chope. Cependant, n'étant pas un imbécile, il sait quand une "vermine" peut lui être utile et c'est grâce à cela qu'il a pu récolté une large réseau d'information à travers la ville, des bas fonds aux bordels, passant par le marché noir. Il a réussi à s'adapter à ce que la ville lui offrait pour bien faire son job. Il est assez terre-à-terre et ne croit que ce qu'il voit, ayant pas mal de préjuger lorsque ce n'est pas le cas. On dit de lui, que c'est un bon flic, ou un connard, selon les points de vue. Son nom figure sur plusieurs dossiers de corruption mais il n'a encore jamais été craint pour cela. Sa rencontre avec Jim Gordon a fait légèrement changer l'homme sur ce point et il est prêt à suivre son partenaire, en évitant au maximum de toucher la limite, même si on ne change pas les mauvaises habitudes.

Du premier bord, il semble se ficher de ce que les gens pensent de lui et ce n'est pas tout à fait faux. Il agit comme l'homme dur qu'il est mais il ne peut s’empêcher d'éprouver une profonde solitude, un dégoût pour lui-même et pour son job. Une souffrance qui n'a fait que croître et qui a fini par le laisser tomber dans l'alcoolisme. Il aime bien aussi quelques cigares de temps à temps. Bullock semble très clairement être l'anti-héros de l'histoire de Gotham, n'hésitant pas à mettre des bâtons dans les roues de Batman. Il déteste l'idée qu'un intrus tente de faire le boulot à la place du GCPD, surtout une chauve souris en costume. Sans son job, que serait-il ? Une loque alcoolique. Grâce à son insigne, il est un peu plus que ça. Il est un flic et il tient beaucoup à ce que cela reste ainsi. Son statue d'alcoolique ne change pas par contre.


   
Ma peur
- Mec, qu'est-ce que tu as ? Tu as la frousse ou quoi ?
- Si tu veux crever là-bas, pas de soucis, fait toi plaisir même, mais compte pas sur moi pour te suivre !


   La peur est un élément essentiel de son travail. Si tu n'as pas peur, t'es foutu. C'est son dicton lors des missions. Cependant, il refuse de laisser cette peur de mourir nuire à son travail. Il fait toujours en sorte de la contenir et d'avoir deux pas d'avance lors de ses affaires, ou deux pas en arrière selon les situations. La peur de mourir le rend prudent ; la peur de mourir le rend nerveux ; la peur de mourir le pousse à faire de bonnes et mauvaises alliances ; la peur de mourir le pousse à faire de bonnes et mauvaises actions. La boisson l'aide à se lever le matin, malgré cette boule au ventre.

Le fait d'avoir plusieurs fois divorcés et d'avoir perdu plusieurs bons collègues courant de sa vie, l'a fait réfléchir sur ses relations. Il ne veut pas finir sa vie seule. Le pire pour lui serait de mourir dans une ruelle, saigné à blanc par un criminel qu'il poursuivrait. Seul, sans aide puis mort. Il ne l'avouera jamais à personne mais il craint plus que tout d'être oublié, d'être laissé pour compte et abandonné. C'est pour cela qu'il a toujours tâché de se faire des alliés, même de la pire espèce. Sa forte amitié avec Jim Gordon lui permit d'affronter cette peur-ci et il est prêt à bien des choses pour conserver cette amitié.


   
Mon avis sur Gotham
- Allo ? [...] Ouais mec, je suis arrivé sur les lieux du crime. [...] Profitez de la vue ? Mec, t'es pas possible ! Quartier de bourge ou pas, c'est toujours le même ramassis de pourriture, sinon je ne serais pas là. Cette ville pue la mort. [...] Le cadavre est en face de moi, ouais, mais quel est le foutu rapport ?  

   Cette ville n'était pas n'importe quelle ville. C'était sa ville. Il y était né et ne l'avait jamais quitté depuis. Il l'aimait autant qu'il la haïssait. Comment est-ce possible vous dites-vous sans doute. C'était pourtant simple lorsque l'on voyait le taux de criminalité et c'était encore plus évidant lorsque l'on connaissait son job. Lui aussi avait été jeune, avec des rêves, des espoirs et cette envie de tout changer pour rendre meilleur. Cependant, il a vite appris que Gotham ne marchait pas ainsi. On ne pouvait pas la rendre meilleure, juste contenir le pire. Entre les criminels notoires, la mafia et les cinglés qui hantaient les rues, jamais sa ville ne lui avait semblé aussi pourrie qu'aujourd'hui. Voir des dingues en costume jouer les héros ne l'aidait pas non plus à dormir d'un bon œil, n'étaient-ils pas aussi fou que les autres ?

Bullock ne veux pas rester à genoux pendant que sa ville est en train de tomber. Il veut se battre pour elle, autant qu'il le peut même s'il sait que parfois cela signifie taper dans le vide. Il ne sait faire que ça de toute façon, taper et rendre les coups. Sa ville était une mère qui dévorait ses enfants, un loup qui recrachait des clowns, des glaçons, des sphinx, des misères aux mille visages. Il pense sincèrement que les gens préféreraient mourir que de changer mais lui ne veut pas mourir, il veut vivre, se battre et renoncer parfois mais c'est sa ville et il compte bien faire quelque chose pour qu'elle ne sombre pas définitivement.



   
derrière l'écran
Bijour, moi c'est Mumu (le fait d'avoir jouer Music Meister me colle à la peau désormais) mais sur la toile en générale, je suis Pingmousse.

J'ai 20 ans et je suis en licence lettre pour tenter de devenir professeur. J'adore la littérature contemporaine, la mythologie et les contes. Mon amour pour les comics était donc écrit. Je cherchais un partenaire pour Gotham Chronicles et je suis tombée sur ce bébé forum et j'ai eu envie de m'y inscrite, tout simplement et naturellement !

Je suis aussi celle qui a enlevé cet horrible "E" à "chevalier Noire" sur la PA.


   
fiche by Anthemis.
   crédits gifs & icon ;; tumblr & chester.

   


Dernière édition par Harvey Bullock le Mer 18 Fév - 12:08, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

« Harvey Bullock »
I believe in Coffee


Messages :
109
Localisation :
Dans mon bureau au GCPD
Emplois :
Regarde mon insigne cowboy
Leit motive :
Te voir en cage me détend

MessageSujet: Re: Harvey Bullock   Mar 17 Fév - 0:55


   
HISTOIRE
"Harvey Bullock, on l'aime où on le hait. Comme sa ville."
 

   


   
c'est mon histoire
- T'es là depuis combien de temps maintenant ?
- J'ai arrêté de compter quand je me suis habitué à voir des clowns et des pingouins en ville.


   Harvey Bullock était un gamin plein d'énergie lorsqu'il réussit les concours pour devenir policier. C'était le brave gars qui voulait changer le monde. Il avait bien vu que ces copains d'école dealaient pour la mafia et que d'autres prenaient un chemin plus obscur encore. Il ne voulait pas finir comme eux. Il voulait être un héros.

Il fut rapidement intégré au GCPD pour assister les plus expérimentés lors des enquêtes. Les semaines passèrent et ses "collègues" pensèrent rapidement qu'il n'était pas différent d'eux. Le GCPD était corrompu, totalement corrompu, grâce à l'argent que la mafia leur offrait grassement -en plus des autres cadeaux- en échange de certaines faveurs et facilités. Bullock ne mit pas longtemps pour accepter. Si pour beaucoup, cela montrait qu'il était exactement comme tous les autres et que quelques billets suffisaient, la réalité était légèrement différente. Il avait vu un jeune policier se faire passer un tabac après avoir refusé la main tendue d'un de ses collègues qui lui proposaient une jolie somme pour oublier quelques événements dont il avait été témoin envers la pègre. Le pauvre garçon avait fini à l’hôpital, dans un sale état. Bullock comprit très vite que s'il voulait combattre le crime, il allait devoir franchir certaines lignes et s'il voulait rentrer chez lui sans bobo, il allait devoir la franchir plus encore.

Il suivit ce plan durant des années et il se fit sa place au GCPD, il se maria même. Tout semblait aller pour le mieux et il coffrait même quelques saloperies, faisant la fierté de son épouse. Malheureusement, la justice mit le nez dans sa petite tranquillité. Des dossiers commençaient à être monté contre tous les policiers impliqués dans des affaires de corruption et un imbécile avait mentionné son nom. Son nom figurait sur plusieurs dossiers et c'est par l'intimidation qu'il réussit à persuader les témoins de se taire. Sa femme, rongée par le doute, le quitta. C'est là que l'homme changea une nouvelle fois. L'homme heureux devient plus sombre.

Il se maria quelques mois plus tard avec une prostituée polonaise, qu'il quitta lorsqu'il apprit qu'elle faisait ça pour avoir la nationalité américaine. Trois autres femmes rentrèrent dans sa vie et en sortirent plus ou moins rapidement. Un soir, on l'invita à un bar pour oublier son cinquième divorce. Ce fut sans doute la pire bêtise qu'il n'est jamais faite car il ne put jamais quitter la boisson depuis ce jour. Durant cette période, Jim Gordon arriva au GCPD et Bullock fut encouragé à se lier d'amitié avec lui pour qu'il reste "sage".

Sa violence et sa capacité à gérer les criminelles tout en imposant le respect attirèrent l'attention de ce dernier. Ils firent équipes, se sauvèrent mutuellement la vie et devinrent amis. Aussi simplement que ça. Sans aucun intérêt, ils avaient pris des risques pour que l'autre rentre chez lui à la fin de la journée. Bullock reprit espoir et entreprit d'aider Gordon avec sa lutte contre la corruption et devient son meilleur allié face à la criminalité, puis Batman arriva. Profondément jaloux à l'idée qu'un autre type -et même pas flic- puisse faire un meilleur travail que lui le mettait dans une rage folle et il entreprit plusieurs fois à coffrer le super-héros en collant. Il accepte de l'aider en de rares occasions mais en grande majorité il lui met des bâtons dans les roues.

C'était sa ville.
Pas la sienne.



   
fiche by Anthemis.
   crédits gifs & icon ;; tumblr & chester.

   


Dernière édition par Harvey Bullock le Mer 18 Fév - 12:15, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

« Edward Nygma »
Tell me how it feels to alway be one step behind, oh great « detective. »


Messages :
357
Localisation :
J'ai quatre murs, une paillasse et un fou à l'intérieur, je suis, je suis 8D ?
Emplois :
Pensionnaire à Arkham à temps partiel et Cambrioleur
Leit motive :
Pour le challenge

MessageSujet: Re: Harvey Bullock   Mar 17 Fév - 14:51

Harveyyyy

Si j'étais une minette, je t'aurais câliné, mon gros u_ù câline quand même le flic
J'ai commencé à lire, j'ai pas arrêté de sourire x)
Ca le rend sexy, le vieux

_________________
Je m’émerveille de ce que j’ai trouvé, quelqu’un qui, par touches successives et à chaque fois réussies, sans défaillance, achève le tableau de mon fantasme ; je suis comme un joueur dont la chance ne se dément pas et lui fait mettre la main sur le petit morceau qui vient du premier coup compléter le puzzle de son désir.



#7e802d
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fellowgothamites.conceptbb.com
avatar

« Harvey Bullock »
I believe in Coffee


Messages :
109
Localisation :
Dans mon bureau au GCPD
Emplois :
Regarde mon insigne cowboy
Leit motive :
Te voir en cage me détend

MessageSujet: Re: Harvey Bullock   Mer 18 Fév - 0:17

Je voulais le rendre complexe mais fidèle à lui-même, sexy j'aime aussi ! 8D
*roule un patin à Eddy et retourne à son histoire*

EDIT : MA FICHE EST TERMINEE et désolé pour les fautes qui traînent encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

« Edward Nygma »
Tell me how it feels to alway be one step behind, oh great « detective. »


Messages :
357
Localisation :
J'ai quatre murs, une paillasse et un fou à l'intérieur, je suis, je suis 8D ?
Emplois :
Pensionnaire à Arkham à temps partiel et Cambrioleur
Leit motive :
Pour le challenge

MessageSujet: Re: Harvey Bullock   Mer 18 Fév - 12:20

Haha, du coup, en ayant déjà lu une partie ! Il ne me restait plus que l'histoire !

Que dire, hormis que ton Bullock est parfait pour moi (à mes yeux hein, pas pour moi genre... dans mon lit. Un roux et un ours, ça fait pas bon ménage)
Il m'a fait de la peine avec ses bonnes femmes ;_; (et mourir seul comme un con, aussi)

J'te valide les yeux fermés, tiens ;_;

_________________
Je m’émerveille de ce que j’ai trouvé, quelqu’un qui, par touches successives et à chaque fois réussies, sans défaillance, achève le tableau de mon fantasme ; je suis comme un joueur dont la chance ne se dément pas et lui fait mettre la main sur le petit morceau qui vient du premier coup compléter le puzzle de son désir.



#7e802d
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fellowgothamites.conceptbb.com

« Contenu sponsorisé »



MessageSujet: Re: Harvey Bullock   

Revenir en haut Aller en bas
 

Harvey Bullock

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» THE DARK KNIGHT - HARVEY DENT/DOUBLE FACE (MMS81)
» PJ HARVEY & JOHN PARISH - A Woman A Man Walked By - Tour
» PJ Harvey radio paradiso RSR
» "Harvey Milk"
» PJ Harvey 2008 Tour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fellow Gothamites :: Write you own tale :: Présentation :: Présentation Validée-